17/08/2018

Petits résumé d’avis sur la question du partage.

Après quelques discussions avec diverses personnes sur les richesses du partage, et ce malgré des avis divergents, il en ressort que le partage est effectivement une richesse qui est précieuse.


Cependant, comme dans toutes transactions, car c’est une transaction, il faut au minimum deux parties et il faut que ces deux parties aient un intérêt au partage.


L’une des parties doit avoir un intérêt à recevoir et l’autre doit avoir quelque chose d’intéressant ou attractif à donner.

Si dans un cas, l’intérêt de recevoir n’est pas motivé, la transaction ne peut se faire.

Si dans l’autre cas, une étude sur la capacité de recevoir n’est pas faite, la transaction aura des difficulté, ou encore que ce que l’on souhaite partager n’est pas recevable, la transaction ne peut se faire.

Quand je parle d’étude sur la capacité de recevoir, c’est principalement de connaitre son marché.
En effet, si l’on s’intéresse à la partie à laquelle on veut donner, il faut connaitre ses besoins et cela passe par l’étude de la mentalité de ceux à qui l’on veut donner, aux us et coutumes de ces derniers, aux lois en vigueurs, aux besoins, à la capacité d’acceptation etc etc.

Force est de constater que sans l’étude de ces divers facteurs la transaction est vouée à l’échec!

Force est de constater aussi, que si ces facteurs ne sont pas étudiés, pris en compte et respectés nous arrivons très rapidement à une transaction forcée ou l’une des deux partie est perdante si ce n’est les deux.

Alors, quand on viens nous rebattes les oreilles avec la richesse du partage, il y a quelques évidences sautent qui sautent aux yeux (la liste n’est pas exhaustive) :

  • La première est qu’il faut que les deux parties soient d’accord.
  • La seconde est qu’il faut que la partie qui propose aie un plus à apporter à l’autre partie.
  • La troisième est une, voir deux questions:
    Pourquoi la partie proposante ne partage pas ce bien précieux avec les siens?
    En ont ils trop?
  • La quatrième est de  savoir pourquoi cette belle proposition de partage et d'enrichissement nous est faite et ce par des personnes qui ont tourné le dos un lieu où de toute évidence ce qu’il nous propose ne fonctionne pas!
  • La cinquième est de chercher à savoir pourquoi il y a une telle insistance à vouloir partager, par la force ou l’accoutumance, quelque chose qui d’une manière évidente ne convient pas ou n’est pas compatible avec celui qui devrait recevoir ou par les lois en vigueur.
  • La sixième est de faire la transaction dans un respect mutuel.

 

Si l’on place cette petite réflexion au niveau commercial, tout le monde nous dirait qu’une transaction, avec quelques réponses logiques à ces réflexion, est très certainement vouée à l’échec et que pour un bon échange il faut du « gagnant gagnant ».

Nous vous laissons donc méditer et transférer, ce petit résumé sur le partage, sur divers sujets d’actualité et d’en tirer les conclusions.
Nous vous laissons aussi la liberté de partager cette réflexion si:

  • Vous êtes d’accord.
  • Ça vous apporte un plus.
  • Vous partagez cet avis avec les votre.
  • Vous voyez que cette réflexion fonctionne dans votre milieux.
  • Vous ne chercherez pas à imposer cette réflexion.
  • Vous respectez les personnes avec qui vous partagerez cette publication.

 

Les commentaires sont fermés.